Nouvelles

GE co-développe l'impression 3D sur site pour les plus grandes éoliennes du monde

GE co-développe l'impression 3D sur site pour les plus grandes éoliennes du monde

Les tours d'éoliennes sont généralement limitées à une hauteur inférieure à 100 mètres. En effet, ils sont généralement construits en acier ou en béton préfabriqué, des matériaux lourds qui doivent être transportés par route jusqu'au chantier de construction de la turbine.

Désormais, une collaboration entre GE Renewable Energy, COBOD et LafargeHolcim, annoncée la semaine dernière, leur semblera co-développer une méthode de construction sur site de bases en béton imprimées en 3D optimisées, qui pourront exploiter davantage l'énergie du vent en atteignant des hauteurs record jusqu'à 200 mètres.

CONNEXES: TOP 5 DES ENTREPRISES D'ÉNERGIE QUI CHANGENT LE VISAGE DE L'ÉNERGIE RENOUVELABLE EN 2019

Le problème des éoliennes en acier et en béton préfabriqué

Les trois partenaires vont engager une collaboration qui s'étalera sur plusieurs années afin de développer cette solution innovante, a expliqué GE dans un communiqué de presse.

Traditionnellement, les éoliennes sont construites en acier ou en béton préfabriqué. Cela les limite à une hauteur de 100 mètres car la largeur de la base ne peut dépasser le diamètre de 4,5 mètres qui lui permet d'être transporté par route - sans coûts logistiques supplémentaires prohibitifs.

La nouvelle méthode du partenariat de trois sociétés permet l'impression d'une base à hauteur variable directement sur site avec la technologie du béton imprimé en 3D. C'est une méthode soignée pour contourner le problème, qui devrait permettre la construction de tours allant jusqu'à 150 à 200 mètres de hauteur.

Non seulement la technique d'impression 3D augmentera la production d'énergie renouvelable, mais elle réduira également le coût de l'énergie nivelé (LCOE) et les coûts de construction.

À terme, les trois organisations produiront un prototype d'éolienne avec un socle imprimé et une imprimante et une gamme de matériaux prêts pour la production pour augmenter la production.

Un développement d'impression 3D révolutionnaire

GE Renewable Energy apportera son expertise liée à la conception et à la fabrication de la turbine à l'avenir, COBOD apportera son expertise en automatisation robotique et impression 3D et LafargeHolcim développe le béton spécialement conçu pour la turbine.

«Grâce à notre technologie d'impression 3D révolutionnaire combinée aux compétences et aux ressources de nos partenaires, nous sommes convaincus que cette évolution disruptive au sein de l'industrie des éoliennes contribuera à réduire les coûts et à accélérer les délais d'exécution, au profit des clients et à réduire l'empreinte CO2 de la production. d'énergie », explique Henrik Lund-Nielsen, fondateur de COBOD International A / S, dans le communiqué de presse.

Le premier prototype, un piédestal de 10 mètres de haut, a déjà été imprimé avec succès. Il a été imprimé en octobre 2019 à Copenhague et a été construit dans le cadre des efforts des trois entreprises pour générer plus d'énergie renouvelable par turbine.


Voir la vidéo: 5 ASTUCES: Impressions 3D SUR MESURE! Fusion 360 (Octobre 2021).